Se lancer : faut-il écouter son entourage ?

Se lancer : faut-il écouter son entourage ?

Se lancer, faut-il écouter son entourage ? Dans votre famille ou vos amis, vous trouverez forcément des gens négatifs ou qui projettent leurs peurs sur vous, voire pour qui votre réussite est trop dangereuse pour leurs croyances.

La peur de l’échec nous pousse à dire non

En appelant votre mère, elle vous indiquera toutes les raisons pour ne pas changer votre situation, toutes les bonnes pour rester là et toutes les mauvaises de changer. Synonyme de sécurité, le statut quo est à préserver !

« Vous n’y arriverez pas c’est trop dur et c’est la crise. Regarde untel, il a voulu et il n’a pas réussi ».

Alors remercier la de cet acte d’amour maladroit. Elle veut le meilleur pour vous. Dites-lui que vous n’êtes pas n’importe qui, que vous avez des ressources pour réussir, que l’échec n’est qu’une étape de la réussite et que vous attendez d’elle, qu’elle vous soutienne parce que le reste du monde se charge déjà de vous ralentir.

Echouer aujourd’hui pour réussir demain

Ce n’est pas parce que dans le passé vous avez échoué dix fois sur la même chose ou que votre cousine n’as pas réussi, que vous ne réussirez pas. Le passé ne détermine pas votre futur. Il a fallut 999 échecs pour trouver l’ampoule électrique, x échecs pour créer l’avion et vous êtes tombé plus de 1000 fois pour apprendre à marcher pourtant vous n’avez jamais abandonné et vous avez finir par réussir. Chaque échec était un apprentissage pour comprendre ce qui marche et rectifier la fois suivante.

Einstein disait : « la folie des hommes c’est de reproduire la même chose et d’espérer un résultat différent. » Donc c’est justement parce qu’on ose sortir de sa zone de confort, du connu et de l’usé que nous pouvons obtenir de nouveaux résultats.

Alors oui garder votre boussole, inspirez-vous, cherchez, apprenez. Pour cela analysez quels sont les facteurs qui ont eu des effets non désirés. Quels ont été vos attitudes ? Comportement ? Et faites-vous accompagner sur ces points.

A part, si vous-voulez vous retrouver dans 10 ans avec la même situation qu’aujourd’hui ?

S’entourer de winner, l’une des clés du succès

Enfin, appelez des gens positifs, des gens qui réussissent et parlez-leur de votre projet. Malgré leur optimisme, ils vous désigneront les zones de vigilance dans votre projet. Ils mettront aussi en valeur toutes vos capacités et ils vous inspireront par leur expérience.

« Ainsi, voici untel qui, s’il avait écouté ses proches, n’aurait pas réalisé son super projet. »

Donc la question est : Quel est le plus important pour vous, pour vous épanouir ? La réponse est une boussole. C’est désormais votre cap. Réussir malgré le manque de soutien de vos proches, c’est possible !

Et vous, avez-vous des expériences passées qui illustrent ces propos ? Quelles décisions prenez-vous suite à cet article ?

Que faites-vous de votre potentiel ?
Article précédent
Que faites-vous de votre potentiel, agissez !
village formation supérieure et professionnelle
Article suivant
le village formation supérieure et professionnelle

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Retour
PARTAGER

Se lancer : faut-il écouter son entourage ?