D’employé à artisan renommé, Rémi Raynaldy

D’employé à artisan renommé, Rémi Raynaldy

D’employé à artisan renommé, Rémi Raynaldy

D’employé à artisan renommé, Rémi Raynaldy, l’a fait, il a créé Erer !

Remy Raynaldy, joaillier et créateur de bijoux sur-mesure, il s’est installé à Romilly-sur-Aigre après avoir travaillé pour de grands joailliers, à Paris.

Plus qu’un joaillier, Rémi Raynaldy est un véritable magicien. Le jeune homme crée des bijoux sur-mesure, des pièces uniques dont toutes les femmes rêvent.

Une méthode léchée et particulière

Il rencontre, tout d’abord, ses clientes, des particuliers euréliens et parisiens, dans son atelier-boutique de Romilly-sur-Aigre, village qui fait partie de la commune nouvelle de Cloyes-les-Trois-Rivières.

Après un entretien, le temps nécessaire pour connaître les attentes de ses clientes, parfois l’histoire qui sera attachée à chaque bijou, Rémi Raynaldy laisse courir sa créativité sur ses feuilles à dessin.

Crayon et pinceau de gouache en main, il imagine des colliers, pendentifs, boucles d’oreilles, bagues en « faisant trois propositions à la cliente ».

Une fois le croquis du bijou choisi par la cliente, il réalise une minutieuse maquette dans un bloc de cire. Elle servira à élaborer le moule où sera coulé l’or blanc ou jaune. Quand le bijou a pris corps, il le façonne, avant de l’envoyer auprès d’un sertisseur parisien pour qu’il appose les pierres précieuses. Un polisseur prend, ensuite, le relais. « Sertisseur et polisseur sont d’autres corps de métier, mais ils ont un rôle important dans l’élaboration des bijoux qui sont entièrement faits à la main », souligne Rémi Raynaldy qui tient plus que tout à ce savoir-faire manuel et ancestral. Car il permet de donner naissance à ses créations.

Une formation d’excellence

Cette technique hors normes, il l’a acquise lors d’un parcours incroyable. En 2004, le jeune homme a rejoint le CFA de bijouterie-joaillerie, rue du Louvre, à Paris. L’apprenti joaillier fait partie de la promotion Dior.

Sa formation dure quatre ans, autant d’années ponctuées par des prix. Il se souvient, en particulier, du Prix spécial Victoire de Castellane, directrice artistique de Dior Joaillerie. Une récompense qu’il a décrochée pour sa créativité. Elle lui a été remise, en juin 2005, « dans la maison de Christian Dior, à Granville », se souvient-il, encore émerveillé.

 La création, le cœur de mon métier 

Son rêve de création se poursuit à l’issue de ses études, en 2008, quand il est embauché chez Dior Joaillerie. Pendant deux ans, il exerce le métier de joaillier-modéliste, réalisant « des pièces uniques ». Puis, en 2010, il rejoint un sous-traitant qui travaille pour un grand joaillier, à Paris.

En 2013, changement de cap, Rémi Raynaldy décide de créer sa société qu’il baptise Erer-Joaillier. Elle voit le jour deux ans plus tard, à Romilly-sur-Aigre, un village du Dunois qui lui est cher. Pour financer l’achat des matériaux de construction de son atelier, Rémi Raynaldy n’hésite pas à vendre sa voiture, ni à mettre la main à la pâte pour construire les murs, le toit.

Et, le 26 janvier 2016, il ouvre les portes de son atelier-boutique. « La création, c’est le cœur de mon métier », avoue, en souriant, le jeune joaillier. Mais il ne conçoit pas seulement des bijoux ou des alliances uniques. Il transforme, aussi, des bijoux que des clientes lui confient. Si son atelier de Romilly-sur-Aigre restera toujours son ancrage, Rémi Raynaldy songe, aujourd’hui, à exporter ses créations et son savoir-faire de joaillier Made in France « à l’étranger et aux États-Unis ».

 

Tout comme Rémi Raynaldy, police ton talent jusqu’à ce qu’il brille puis dès que tu es prêt, lance toi !

 

la réussite : un état d'esprit et des outils
Article précédent
La réussite : un état d'esprit
la reconversion pro, est-ce possible ?
Article suivant
La reconversion pro, repartir de zéro est-ce possible ?

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Retour
PARTAGER

D’employé à artisan renommé, Rémi Raynaldy