Les réalités de l’embauche : Avez-vous la tête de l’emploi?

Quelques réalités cachées du monde de l'emploi.

Les réalités de l’embauche : Avez-vous la tête de l’emploi?

Pourquoi je chercherais un emploi ? Le secteur est bouché. Quel intéret pour moi de continuer mes études ? De toute façon, je n’aurais jamais un travail qui me plaît. Pourquoi est-ce que je m’embêterais à aller passer des entretiens puisque les recruteurs embauchent à la tête ? On dit qu’il n’y a jamais de fumée sans feu, alors que penser de tout ça ?

Le réseau 

Voici les faits, certaines personnes ont moins de mal à trouver un emploi que d’autres. Alors que certains vont peut être devoir attendre plusieurs mois voire un an ou deux avant de trouver un travail stable, d’autres signent des contrats dès la fin de leurs études. Certains chercheurs tentent d’expliquer ce phénomène. Beaucoup de facteurs pèsent dans la balance comme les antécédents familiaux par exemple. On en fini pas d’entendre parler de « fils de » et de « fille de ». Ces enfants sont souvent destinés à suivre les traces de leurs parents et n’ont souvent pas trop de souci à se faire concernant l’après-diplôme.

De même, lorsque des proches travaillent déjà dans un milieu défini, il est beaucoup plus facile d’y entrer. Il n’y a qu’a voir tous les enfants de stars qui sont à leur tour des stars grâce au mérite unique de porter le bon nom de famille. Il faut bien entendu éviter les généralités. Cependant, il suffit d’ouvrir les yeux pour s’en rendre compte. Le réseau, couramment appelé « piston » n’est donc pas un mythe.

Les standards

D’autres critères entrent également en jeu. Parmi eux, peut être le plus injuste de tous : l’apparence. Là encore, des études démontrent que certaines personnes sont mieux armées que d’autres. Est-ce nécessaire de rappeler par exemple qu’il existe une énorme différence entre les femmes et les hommes à ce sujet ? D’autres critères tout aussi subjectifs tels que la taille, le poids ou les « standards » de beauté qu’imposent la société semblent avoir leur part de responsabilité. En effet, plus une personne ressemblera à ce qui est considéré « normal », plus elle aura de chance de trouver un emploi.

Enfin, habitants des villes et des campagnes n’ont pas les mêmes opportunités non plus. Plus une ville est grande et bien desservie, plus elle a d’emplois à offrir. Plus elle a d’emplois à offrir et plus elle embauche, logique. Beaucoup de personne habitant en province vont travailler en ville tous les jours et rentrent chez eux le soir. Si c’est une pratique courante, on ne peut pas dire qu’elle soit très économique. Les jeunes qui ont peu de moyens on donc  d’autant moins de chance de pouvoir se permettre ces aller-retours.

Persévérer 

Tout espoir n’est pas perdu pour autant ! Voici nos petits conseils pour qu’embauche ne rime pas avec embuches. La première étape lorsqu’on cherche du travail, c’est d’être préparé. On ne le répète jamais assez, mais la préparation est primordiale. Un joueur de foot ne va jamais disputer un match sans s’être échauffer. Une chanteuse ne montera pas sur scène sans avoir fait de vocalises au même titre qu’aller à un examen sans avoir réviser c’est risquer d’échouer. Chercher un emploi c’est un job. Il faut être prêt ! On entend souvent qu’il faut être perséverant, ne rien lâcher et c’est vrai.

Cependant, parfois il ne faut pas hésiter à demander conseil à des professionnels (coachs, conseillers…) qui sauront te guider et te donner les astuces qui feront toute la différence. Tu ne sais pas où les trouver? Aucun problème, on a tout arrangé ! Passe à notre salon des amibitions le 25 février. On met notre main à couper que tu nous remercieras ! C’est un samedi et c’est gratuit, il n’y a donc aucune excuse pour manquer ça.

emploi salon réussite orientation

 

tito prince booste ta réussite
Article précédent
Interwiew de Tito Prince
mannequin défilé mode fashion
Article suivant
« Mannequin, je serai ! »

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Retour
PARTAGER

Les réalités de l’embauche : Avez-vous la tête de l’emploi?